The Memory Project est un organisme à but non lucratif qui invite les professeurs d’art et leurs élèves à créer des portraits des enfants du monde entier qui ont été victimes de négligence, d’abus ou ont dû faire face à la perte de leurs parents et à l’extrême pauvreté. A travers les portraits, l’organisme souhaite aider les enfants à se sentir valorisés et importants et cherche ainsi à agir positivement sur leur futur. Pour les étudiants en art, c’est une occasion de témoigner d’une manière créative la bonté envers ces jeunes à l’échelle mondiale.
Comment l’organisme fonctionne t-il? En bref, il reçoit les photos des enfants et des adolescents des organismes ou associations de bienfaisance au niveau international comme SOS Villages d’Enfants. A noter que The Memory Project a déjà travaillé avec plusieurs SOS Villages d’Enfants notamment en Afrique, en Europe, en Inde, etc.
Pour SOS Villages d’Enfants Madagascar, les enfants des trois Villages d’Enfants et des trois écoles primaires, et secondaires d’Antananarivo, de Toamasina et d’Antsirabe ont été photographiés en mars 2015 et leurs photos ont été envoyées à The Memory Project. Ce dernier a ensuite partagé les photos aux professeurs d’art issus essentiellement de nombreuses écoles des Etats-Unis qui ont par la suite travaillé avec leurs élèves pour créer les portraits. Chaque enfant a pu avoir 4 à 5 portraits dessinés par différents élèves en art qui sont encore en secondaire et au lycée.
Quand les portraits sont finis, l’équipe de The Memory Project commence la distribution. Pour SOS Villages d’Enfants, Madagascar, c’était Mme Teresa et Cheridyn Egan qui étaient venues du 19 février au 02 mars pour remettre les portraits aux enfants.
Les enfants étaient fous de joie de découvrir leurs portraits. Ces moments ont été filmés par l’équipe de The Memory Project pour partage et remerciements des élèves et des professeurs en art qui se sont été impliqués dans ce projet.
Cet organisme nous a également octroyé un don de 4.000 dollars l’année dernière.
A titre d’information, depuis 2004, l’organisme a déjà créé plus de 80.000 portraits pour les enfants dans 35 pays.

5

2