APPEL À MANIFESTATION D’INTÉRÊT POUR DES SERVICES DE CONSULTANCE

1. Commanditaire

SOS Villages d’Enfants Madagascar est une association qui œuvre pour la protection de l’enfant. Elle est membre de la fédération SOS Villages d’Enfants International.  

 

2. Contexte

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet Qualité de l’Accueil en Protection de l’Enfance à Madagascar (QUAPEM), financé par l’Agence Française de Développement et la Direction de la Coopération Internationale de Monaco, les partenaires du projet, SOS Villages d’Enfants Madagascar, SOS Villages d’Enfants France et le Ministère de la Population, de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme et l’ISTS souhaitent faire appel à un-e consultant-e en approche genre.

 

A. Présentation du projet QUAPEM

Les états des lieux récents, aussi bien du Gouvernement malgache que de la société civile [1], ont mis en évidence de nombreux dysfonctionnements dans le cadre de l’accueil en protection de l’enfance à Madagascar. Les conditions d’admission et d’accueil des enfants ne permettent pas toujours de respecter leurs droits de protection, de provision et de participation.  Les centres à vocation sociale peinent à être conformes aux lois nationales existantes en la matière et aux normes et bonnes pratiques internationales d’accueil [2]. Le projet QUAPEM cherche ainsi à assurer une prise en charge de qualité dans les centres d’accueil et à concrétiser les droits des enfants accueillis. Il traite en particulier deux objectifs spécifiques :

  1. Améliorer la conformité de 40 structures d’accueil en protection de l’enfance via le respect des lois nationales existantes en la matière et aux normes et bonnes pratiques internationales d’accueil.
  2. Créer un environnement favorable à la professionnalisation du milieu associatif de la protection de l’enfance à Madagascar.

40 centres répartis sur les 4 régions suivantes seront couverts par le projet : la région Analamanga (Antananarivo), la région Vakinankaratra (Antsirabe), la région Atsinanana (Tamatave) et Vatovavy Fito Vinany (Mananjary).

SOS Villages d’Enfants, en partenariat avec l’Institut Supérieur du Travail Social, mènera un travail de renforcement des capacités de ces centres via la formation des professionnels et des dotations financières. En collaboration avec le Ministère de la Population, de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme (MPPSPF), les centres seront accompagnés vers leur mise en conformité aux lois nationales existantes en la matière et aux normes et bonnes pratiques internationales d’accueil. Les 40 centres bénéficiaires seront incités à collaborer au niveau régional pour développer des projets communs pour un renforcement qualitatif de la prise en charge. Ils développeront un plaidoyer national pour une meilleure considération de la prise en charge de qualité des enfants vulnérables, et contribueront à une capitalisation des bonnes pratiques à partir de leurs expériences.

[1] État des lieux des centres d’accueil pour enfants orphelins et vulnérables à Madagascar, Ministère de la Population, 2013

[2] Lignes Directrices des Nations-Unies pour la protection de remplacement

Résultats attendus du projet :

1.1 – 40 responsables de centres, 40 assistants sociaux ou éducateurs, 40 intervenants sociaux ont amélioré leurs connaissances et leurs compétences en termes d’accueil en protection de l’enfance et de prise en compte des droits de l’enfant.

1.2 – 40 centres d’accueil ont été accompagnés, coachés par leurs pairs, suivis par SOS, pour adapter leur gestion, leurs procédures internes (admission, suivi, autonomie), et leurs pratiques quotidiennes aux lois nationales existantes en la matière et aux normes et bonnes pratiques internationales d’accueil.

1.3 – 40 centres d’accueil ont amélioré leurs conditions matérielles d’accueil et leur autonomie financière par des activités génératrices de revenus.

2.1 – Quatre cursus de formation professionnelle et un guide de bonnes pratiques sont élaborés.

2.2 – Dans chaque région du projet, les centres d’accueil ciblés par le projet, mais aussi les autres, se connaissent mieux, coopèrent au moins sur le plan opérationnel.

2.3 – Les centres d’accueil savent définir des positions collectives, travailler ensemble pour élaborer une stratégie de plaidoyer crédible et constructive et s’organiser pour la porter à la connaissance des décideurs. Ils en font l’expérience au moins une fois au cours du projet par un message fort sur le plan national afin d’améliorer la politique publique de protection de l’enfance.

Bénéficiaires directs :

  • 40 centres d’accueil de jour et nuit répartis sur 4 régions (cf. critères de sélection au §5.4.1).
  • Environ 1.300 enfants accueillis en protection de l’enfance et 130 enfants susceptibles d’être accueillis dans ces 40 centres.
  • 40 responsables de centres d’accueil, 40 éducateurs ou assistants sociaux, 40 intervenants sociaux.
  • 8 coaches issus des 40 responsables de centres bénéficiaires.
  • 4 Directions régionales du MPPSPF et 2 directions centrales du MPPSPF.

Durée du projet : 3 ans

Budget global : 710 000 euros

De plus amples détails sur le projet pourront être partagés avec le.a consultant.e après sa sélection, en préparation de son intervention sur le terrain.

 

B. Intégration du genre dans le projet

L’intégration de l’approche genre dans toutes les activités du projet QUAPEM, notamment les activités de formation, d’accompagnement et de sensibilisation, doit permettre de lutter contre la reproduction des stéréotypes et contribuer à déconstruire les rôles de genre affectés aux filles et aux garçons.

Les formations du projet devront notamment permettre de :

  • Donner les capacités aux professionnels d’identifier les inégalités de genre et les mécanismes de reproduction des stéréotypes de façon générale mais aussi d’effectuer un diagnostic parmi les enfants accueillis, de façon à pouvoir tenir compte de leurs besoins spécifiques ;
  • Leur donner les capacités de mettre en place des outils et des techniques pour diminuer ces inégalités, notamment en travaillant avec les filles et les garçons sur le changement des rôles de genre.

La prise en compte de l’approche genre, tant par les professionnels qui seront formés que par l’équipe chargée de la coordination du projet, permettra de répondre aux besoins identifiés localement. En effet, les inégalités de genre au sein de la société malgache se reproduisent lors de la prise en charge des enfants par les centres de protection, mettant en risque le respect des droits des filles et garçons en matière d’égalité. La réduction des inégalités de genre contribuera ainsi à un meilleur respect des droits des enfants dans les localités d’intervention.

 

3. La demande

SOS Villages d’Enfants Madagascar souhaite faire appel à un-e consultant-e pour mettre en place un accompagnement concernant le genre en direction de l’équipe du projet QUAPEM et des parties prenantes du projet.

Cet accompagnement aura pour priorité de :

  • Contribuer à une prise en compte réelle et durable des aspects genre dans le projet et au sein des organisations partenaires en tenant compte des cadres institutionnels et contextuels national et régionaux ;
  • Favoriser la création d’une culture genre au sein des organisations ;
  • Participer à la rédaction des plans de développement des centres en intégrant l’approche genre ;
  • Aider les OSC à établir des indicateurs de mesure des changements relatifs au genre et à l’égalité entre les femmes et les hommes au cours du projet.

Le/La consultant-e sera ainsi amené-e à orienter les participant-e-s afin que l’égalité du genre soit respectée dans la mise en œuvre des différentes étapes du projet. Il/Elle s’appuiera sur les normes internationales, lois et normes nationales et sur les études contextualisées aux zones d’intervention.

Le/La consultant-e, jouera le rôle de point focal sur la thématique genre en accompagnant les parties prenantes dans toutes les phases du projet. Il/Elle agira notamment à quatre niveaux :

  • Contribution aux travaux du Groupe de Travail Pédagogique du projet, chargé de l’élaboration des curricula et du suivi des formations ;
  • Proposition d’outils intégrant l’approche genre pour le diagnostic de la situation des enfants accueillis dans les centres (identification des vulnérabilités et inégalités spécifiques filles/garçons) ;
  • Renforcement des capacités et accompagnement de l’équipe du projet [3] dans la prise en compte de l’approche genre, pour la mise en œuvre des activités et le suivi/évaluation ;
  • Renforcement des capacités des coaches dans la prise en compte de l’approche genre afin qu’ils soient en mesure d’accompagner et suivre l’intégration du genre dans les activités des centres et dans leur plan de développement.

L’accompagnement se fera à la fois à distance et sur le terrain, lors de missions qui incluront la participation aux travaux du groupe de travail pédagogique ainsi qu’une formation de l’équipe projet et des coaches à l’approche genre.

[3] En particulier : chef de projet, responsable suivi/évaluation, chargée des projets institutionnels et responsable formation de SOS Madagascar, responsables régionaux du projet.

 

4. Déroulement de la mission et livrables attendus
EtapesDescriptionDates envisagéesDurée prévueLieu Livrables attendus
1Réunion de cadragemi-Janvier 2019½ journéeParis, France ou Antananarivo, MadagascarUne note de cadrage (25/01/2019)
2Participation aux réunions du Groupe de Travail Pédagogique

Février 2019 (semaine du 18/02)

2020

2021

5 jours

2 jours

2 jours

Antananarivo, Madagascar

Antananarivo, Madagascar (ou à distance)

Contribution à l’élaboration des curricula de formations [4] et à la méthodologie de suivi post-formations
3Formation de l’équipe projet1er trimestre 20197 joursAntananarivo, Madagascar

–   Un plan de formation

–   Un rapport de formation

4Proposition d’outils intégrant l’approche genre pour le diagnostic de la situation des enfants accueillis dans les centres2ème semestre 2019

minimum 5 jours ½, à définir et répartir

par le
consultant

Madagascar (ou à distance)Outils intégrant l’approche genre
5Accompagnement des  centres notamment dans la rédaction des plans de développement2020-2021Madagascar (ou à distance) Un bilan de l’accompagnement mené
6Restitution et remise du rapport final  Un rapport final

Le rapport final comportera des informations sur le déroulement de la mission et rendra compte des modalités de l’intervention, des résultats ou avancées ayant pu être réalisés avec les participant-e-s, des points de blocage ou des difficultés ayant pu être rencontrées.

[4] Pour les responsables de centres d’accueil, les éducateurs ou assistants sociaux et les intervenants sociaux

 

5. Moyens financiers

Le budget total disponible pour la mission est de 7 300 euros TTC comprenant les honoraires et tous frais : déplacements (internationaux si besoin, un aller-retour), hébergements etc. Le budget est prévu pour un minimum de 22 jours de travail dont 13 jours au moins à Madagascar.

 

6. Profil recherché
  • Un formateur ou une formatrice (ou un binôme) spécialiste en genre et développement ;
  • Une expérience avérée dans l’accompagnement aux ONG ;
  • Une expérience en matière de capitalisation des pratiques et des expériences est vivement souhaitée.
  • Une capacité à adapter sa méthodologie d’approche aux besoins et au niveau de connaissance des cibles.
  • Une connaissance des cultures malgaches et des enjeux de genre associés serait un atout.
  • Langues : malagasy et français

Les binômes associant des expertises senior et junior seront appréciés.

 

7. Répondre à l’appel d’offre

Les consultant-e-s intéressé-e-s sont invité-e-s à adresser leur proposition technique et financière (10 pages maximum) en intégrant les éléments présentés ci-dessous.

Les sous-questions sont posées à titre indicatif et peuvent être complétées ou remplacées par d’autres jugées pertinentes.

 

A. Votre compréhension et analyse de la demande
  • Quels sont les atouts et limites du contexte du projet d’accompagnement ?
  • Quels sont les points d’attention pour la réussite du projet d’accompagnement ?
B. Votre approche du genre
  • Quels sont les enjeux de l’intégration du genre pour le projet QUAPEM ?
  • Quels sont les principaux défis opérationnels dans l’intégration du genre ?
  • Quels démarche et outils proposez-vous pour développer ce regard genre sur les projets ?
C. Votre proposition financière

Le/la consultant-e fera une offre financière comportant le budget global (toutes taxes comprises) et le détail des coûts (honoraires, indemnités journalières, transports, etc.)

D. Le calendrier prévisionnel

Le/ la consultant-e détaillera le nombre de jours prévu pour chacune des étapes mentionnées au paragraphe 4 et expliquera le choix de la répartition proposée. La mission de consultance est prévue pour un minimum de 22 jours de travail dont 13 jours au moins à Madagascar.

E. Vos références

Le/la consultant-e joindra à sa proposition technique et financière son Curriculum Vitae ainsi que les références de ses travaux similaires.

 

Comment postuler ?

Envoyer votre proposition technique et financière à SOS Madagascar ( recrutement@vesosmad.org ) et SOS France ( atawil@sosve.org ) avant le 9 Janvier 2019 ( 21:00, heure de Madagascar ).

Pour toute question préalable, contacter resp.partenariat@vesosmad.org

Calendrier indicatif de sélection
  • Lancement de l’appel à manifestation d’intention : 7 Décembre 2018
  • Date limite de réponse : 9 Janvier 2019 (21:00, heure de Madagascar)
  • Choix du /de la prestataire :  14 Janvier 2019

SOS Villages d’Enfants Madagascar est une association Reconnue d’Utilité Publique, qui agit en faveur de la protection des enfants s’appuyant sur un principe simple : Chaque enfant a sa place dans une famille et grandit dans un climat d’affection, de respect et de sécurité.
Présent à Madagascar depuis 1989, avec l’appui de SOS Villages d’Enfants France.

NOUS SOUTENIR
Contribuez à l'avenir des enfants de Madagascar.

Parrainer un enfant
Parrainer un village d'enfants SOS
Aider autrement
EMPLOYABILITÉS DES JEUNES
Découvrez les unités de programmes pour l'employabilité des jeunes.

NOUS SUIVRE
Rejoignez notre communauté.

NOUS CONTACTER

SOS Villages d’Enfants Madagascar
Bureau National de Coordination et de Représentation
BP. 6062. Andrainarivo (près Hôtel Panorama)
101 Antananarivo, Madagascar

+261 (0) 20 22 418 27

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Soyez informé de nos actions dans tout Madagascar.